Dossiers mensuels
Champignons des pieds
Comment prévenir leur apparition ?

Les mycoses des pieds sont des infections provoquées par des champignons qui parasitent la peau ou les ongles. Leur traitement peut être long et difficile avec un risque élevé de récidive, d’où l’importance de la prévention


Comment reconnaître les champignons des pieds ?

La mycose des pieds ou « pied d’athlète », ainsi dénommée car fréquente chez les sportifs, est provoquée par un champignon très contagieux.
Elle est localisée entre les orteils, le plus souvent entre les 4ème et 5ème orteils, mais peut se propager aux autres orteils, aux ongles et à d’autres parties du corps.
Cette mycose peut se manifester entre les orteils par une simple fissure, une peau blanche, des vésicules, de petites desquamations (la peau qui pèle),…
On observe parfois une extension de la mycose inter orteil sur la plante des pieds, ce qui leur confère un aspect farineux, voire fissuré.
L’onychomycose (champignon des ongles) peut provoquer au niveau d’un ou de plusieurs ongles :

  • Décoloration (blanc, jaune-brun,…).
  • Fragilité ou épaississement.
  • Effritement.
  • Déformation.
  • Présence de débris sous l’ongle (particulièrement sur le bord libre).
  • À l’extrême, décollement ou chute de l’ongle.

ATTENTION

D’autres maladies de la peau peuvent avoir des symptômes similaires. Par conséquent, il est important de consulter un médecin pour s’assurer qu’il s’agit bien d’une mycose et se faire prescrire le traitement adéquat.

Comment attrape-t-on les champignons des pieds ?

La contamination peut se faire par le biais d’un contact avec :

  • Squames (cellules mortes qui se détachent de la peau) infectés par le champignon, en marchant pieds nus dans des lieux publics humides et chauds (salle de sport, piscine, douches communes, sauna, tapis de bain…)
  • Linges de toilette, vêtements ou chaussures contaminés.
  • Instruments de pédicure non stérilisés après usage.

Les champignons des pieds: quelles sont les personnes à risque ?

  1. Le port de chaussures fermées crée un environnement chaud et humide favorable au développement des champignons. Exemple : sportifs et  personnes dont la profession nécessite le port de chaussures de sécurité (police, militaires…).
  2. La mauvaise circulation sanguine comme c’est le cas chez les diabétiques, les personnes ayant des varices des membres inférieurs et les personnes âgées.
  3. Les personnes prenant des médicaments qui diminuent l’immunité comme la cortisone et la chimiothérapie.
  4. Les personnes souffrant d’une maladie de la peau causant un décollement ou un épaississement des ongles (comme le psoriasis) ou les personnes  ayant des anomalies de position des orteils (chevauchement des orteils).
  5. Les personnes souffrant de microtraumatismes répétitifs des orteils provoqués par des activités sportives ou des marches avec des chaussures mal adaptées.

Traitement des champignons des pieds

La prise en charge requiert un traitement médical et passe aussi par une lutte contre les facteurs favorisant  et la prévention de la contamination.
Le traitement peut être local (poudre, crème, gel, spray, vernis) ou oral (comprimés). C’est au médecin de décider de la nature, du type et de la durée du traitement, d’autant plus qu’il s’agit d’un traitement long qui s’étend sur plusieurs mois (3 à 9 mois) et qui peut avoir des effets indésirables, sans compter le risque élevé de récidive.

Comment prévenir les champignons des pieds ?

  • Respecter une bonne hygiène des pieds : les laver une fois par jour et après la pratique d’un sport, les sécher soigneusement en insistant sur les espaces entre les orteils.
  • Lutter contre la transpiration des pieds :
  • éviter de porter des chaussures de sport en dehors des activités sportives et préférer des chaussures en cuir adaptées et confortables.
  • lorsqu’on porte des chaussures fermées en coton, les laver de temps en temps à 60 degrés celsius si cela est possible.
  • aérer les chaussures et/ou talquer l’intérieur pour y limiter l’humidité.
  • porter des chaussettes en coton.
  • Éviter de marcher pieds nus dans les endroits publics (piscines, sauna, salles de sport, cabinets médicaux, moquettes d’hôtel,…) et utiliser des « tongs » ou « claquettes » dans les douches publiques.
  • Éviter le prêt de vêtements ou de chaussures et utiliser des serviettes de toilette individuelles.
  • Exiger des instruments stérilisés dans les centres de pédicure.
  • Surveiller attentivement les pieds et les ongles à la recherche d’indices indiquant la présence d’un champignon (fissure entre les orteils ou décoloration, effritement, déformation… de l’ongle).
  • Traiter rapidement tous les foyers d’infection par champignons (pieds, ongles, plis de l’aine…).
  • Désinfecter les foyers de contamination: tapis de bain, chaussures, instruments de soin des ongles, etc.…

VRAI OU FAUX ?

  • Les mycoses des ongles sont les maladies des ongles les plus fréquentes. VRAI, car elles représentent 50% des affections de l’ongle et touchent 10% de la population.
  • La mycose des pieds cause des démangeaisons. VRAI.
  • La mycose des pieds peut se compliquer d’une infection bactérienne, d’un eczéma ou d’une mycose des ongles. VRAI.
  • La mycose des pieds peut contaminer d’autres régions du corps chez le même individu. VRAI, comme la contamination des plis de l’aine par l’enfilage des sous-vêtements et des mains par grattage avec les doigts.
  • La mycose guérit spontanément. FAUX.

Mis en ligne le 08/10/2011

Cet article a été noté par nos lecteurs : 3.0/5 -    
Evaluez cet article de 1 à 5 : 1 2 3 4 5 
Références



Tous les commentaires
Attention, vous devez être membre du site Infos Santé Jeunes pour pouvoir poster un commentaire ! Devenez membre >

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici

 
Poser une question
 
Identifiez-vous !
Utilisateur :

Mot de passe :
Oublié, le mot de passe ?
 
Magazine - Annonces
 
Newsletter
 
Se déconnecter


Ce site est une réalisation du Centre universitaire de santé familiale et communautaire de l'USJ
 
© 2011 - Centre de santé familiale et communautaire
Université Saint-Joseph de Beyrouth
Tous droits réservés - Informations légales
Site créé par l'Unité des nouvelles technologies éducatives